Autres image-blog-post

Tester avant d’acheter, un geste pour la planète et le portefeuille

Exploitation pétrolière, déforestation, fonte des glaces… Désastres écologiques riment souvent avec images apocalyptiques. Difficile de se sentir concerné par ce fléau qui semble loin de notre train-train quotidien. Pourtant à y regarder de plus près, l’une des catastrophes écologiques se trouve dans nos caddies. Nous achetons toujours plus, toujours plus vite et souvent à l’aveuglette. Et si à notre échelle, pour palier à ce désastre, nous remplacions outrance par achat de conscience ? La planète et votre banquier vous remercieront.

 

Commençons par une brève piqûre de rappel. Fin du 19ème siècle, la révolution industrielle prend un nouveau tournant et pose les fondements de notre société de consommation. Évolution des techniques de distribution, avènement de la publicité… Acheter devient un loisir attractif et non plus une corvée. Dites bonjour au capitalisme ! Petit à petit le marketing de masse se met en place, acheter devient un besoin quasi vital pour nous autres êtres humains. Aujourd’hui, l’offre excède largement la demande et invoque la surconsommation. Où donner de la tête ?

 

Si l’achat compulsif est parfois décrit comme pathologique, ce dernier est aussi le rejeton du mal-être de notre planète. De l’exploitation des matières premières en passant par le processus de création, produire dans la déraison est un gouffre écologique. Et les nouvelles manières de consommer ne sont pas en reste. L’achat en ligne qui prend toujours plus le pas sur nos virées shopping bat des records dans la catégorie.  Anecdote assez surprenante et qui en dit pourtant beaucoup sur la situation, une étude réalisée par Axios en 2019 montre que les livraisons Amazon seraient responsables de l’émission de 8,87 millions de tonnes de CO2 par an. À titre de comparaison, l’Inde a produit au total en 2018 7,3 millions de tonnes de CO2. Cherchez l’erreur…

 

Tester avant de consommer ou comment calmer sa fièvre acheteuse

 

Mais les achats sur internet veulent-ils réellement notre bien? À vouloir défier la concurrence sur tous les points à coups d’arguments marketing bien ficelés et de promotions alléchantes, les clients affichent une insatiabilité du nouveau produit. La course aux bonnes affaires mais aussi au grand n’importe quoi en somme. La quantité a malheureusement empiété sur la qualité et les achats « fausses routes » sont désormais inévitables.

 

La prise de conscience écologique doit donc passer également par l’adoption de nouvelles manières de consommer. Pour faire évoluer les choses chacun trouve sa solution. Alors que le minimalisme fait un bond dans le mode de vie de beaucoup, trouver plaisir à acheter moins mais consciencieusement. Parmi les méthodes émergentes : le test avant acquisition. C’est ce que propose par exemple le site J’essaye Pour Vous. Une voiture, du matériel électronique… Bref tout ce que vous pouvez imaginer est ici testé en avance à votre place afin d’être certain de ne pas se tromper. Ce mode d’achat s’articule parfaitement avec une consommation plus respectueuse de l’environnement.

Alors pourquoi pas vous ?